C’est la rentrée : humour ou déprime ?

Les têtes réduites des Jivaros sont apparues il y a plusieurs milliers d’années. La réalisation d’une tête réduite est une quête spirituelle réalisée dans la célébration d’un rituel immuable. C’est un acte guidé par une certaine notion de justice, mais surtout de vengeance.
 

—————–

la cour des comptes sur le CHU de Limoges (rapport du 27 avril 2010)

Ah, la rentrée scolaire, c’est le jour où de malheureux irresponsables vont devoir mettre leur progéniture dans les griffes du système, et ils devront encore une fois recourir au système D.

Pourtant, les parents devront faire bonne figure car il faut apprendre aux enfants à apprécier ces instants de jeunesse où la maîtresse nous inculque les joies d’une existence soumise à un rose avenir.

Les grands, quant à eux, devront faire face à la fin d’un mythe: A Limoges, les taux de mort prématurée (avant 65 ans) sont plus élevés que pour la France (276,9 contre 270, 7 0/00). Lu dans le rapport de la cour des comptes sur le CHU de limoges sorti cette année.

« Si on jette un œil furtif au rapport de la cour des comptes, on constatera que l’établissement ne va pas si mal. Enfin, si on enlève le fait que le logiciel de compta. serait avantageusement obsolète.
Cependant, pendant que quelques « administratifs » se verraient attribuer des avancements d’échelons non conformes à la réglementation, le reste du personnel de la santé ne semble pas au mieux de sa forme. L’absentéisme atteindrait un taux inquiétant , un fait qui s’explique peut-être par les analyses suivantes:
-La part des rémunérations des personnels médicaux de l’établissement se situerait sous la moyenne des CHU en France.
-On apprend aussi que le recrutement des personnels qualifiés aurait dû donner lieu à des concours régionaux, ce qui visiblement n’aurait pas été fait.
Doit-on imaginer que les postes les mieux payés sont donnés plus volontiers à… ? » L.Gentil le 27 août 2010

Cela dit, on poursuivra le délire de notre ami internaute avec les analyses de l’INSEE de juillet 2010 :

Avec 10 % de cadres parmi les actifs en emploi, le Limousin affiche un taux d’encadrement parmi les plus faibles de France. Un cadre limousin sur deux travaille dans l’enseignement, le secteur «santé humaine et action sociale» ou dans l’administration. Ils sont peu présents en entreprise mais nombreux dans la fonction publique.
(…)

En Limousin six cadres sur dix sont des hommes

En Limousin, alors que les femmes forment presque la moitié de la population en emploi, elles ne représentent que 39 % du personnel d’encadrement.

.
Bref, la région accueille davantage d’élèves et d’étudiants que de retraités. Mais désormais on comprend mieux pourquoi les jeunes (surtout les filles), une fois diplômés, quittent également en nombre la région. D’autant plus que les rares postes qualifiés sont dans la fonction publique et sont accessibles via des concours régionaux qui n’existent pas.

——————
Cet article étant le fruit de la parodie et de la satire on vous invite à voir le rapport de la cour des comptes dans son contexte ici

——————

ANCIENS ARTICLES :

helico de chasse RFF

travaux à Limoges le développement de la précarité est rentable