prostitution à la gare des Bénédictins

C’est pour lutter contre une image surfaite d’une ville délicate comme de la porcelaine, que Limoges se paye le luxe d’exhiber ses petites tenues. Dimanche dernier le 17 avril, les habitants de Limoges ont pu découvrir les dessous de la gare des Bénédictins dans l’émission « sept à huit ». Le reportage s’intéressait à la prostitution de Limoges. Le tournage est assez simple: De jeunes slaves, parrainées par on ne sait qui , mettent en difficulté d’honorables vieilles prostituées. Les habitants particulièrement avenants eux aussi, donnent leurs avis sur les clients, les clients donnent leurs avis sur les prostituées. Bref, the Limoges dont la réputation va devoir rendre indispensable quelques aménagements du territoire.

limoges et la prostitution de 7 à 8

————————————————————–

————————————————————–

Revue de comptoir

De toute évidence, de fins stratèges savent qu’en politique on ne vend jamais la peau de l’ours avant d’être certain de pouvoir l’attirer avec du vinaigre. Ainsi avons-nous relevé parmi les brèves de comptoir de cette semaine, l’une d’entre elles qui a particulièrement arrêté notre attention: Marie Françoise Perol Dumont deviendrait ministre de François Hollande… quand il sera président. «C’est d’autant plus étonnant qu’il n’est pas vraiment le poulain de Madame» ajoute Albert en sirotant sa bière.

the limoges et la reine d'angleterre

————————————————————–

————————————————————–

Revue de presse

– Dans les Echos, F. Vidal argumente sur une lutte fratricide qui existe entre RFF et la SNCF. « En clair » peut-on lire ici « il n’y a pas de solution simple. C’est pourquoi le secteur a besoin d’une intervention de l’Etat. Non pas d’un Etat pyromane, qui remet de l’huile sur le feu, comme il le fait en ce moment -est-il vraiment raisonnable de lancer en 2011 quatre nouvelles lignes à grande vitesse à la rentabilité douteuse, alors que les moyens manquent pour entretenir l’existant ? -mais d’un Etat responsable qui se pose en arbitre entre deux de ses entités. Pour poser enfin les bases d’un modèle économique viable pour le secteur, alors que la concurrence sur le transport des voyageurs ne va pas tarder à pointer le bout de son nez. »

– Dans le Figaro le 18/04/11 « Selon une ONG le projet de Réseau ferré de France (RFF) d’installer un réseau d’antennes GSM le long des voies de TGV est dangereux pour la santé des riverains, des usagers de la SNCF, l’environnement et les instruments de sécurité des trains. »

————————————————————–

————————————————————–

ANCIENS ARTICLES: