La baie des cochons

Manif au conseil général, Marie Françoise Perol Dumont ne fait plus dans le social, elle met « ses » sous de côté pour la « LGV »
D’ailleurs, on ne la voit plus, on ne l’entend plus ; elle traite comme d’habitude la contestation par le mépris.
« Nous n’avons pas gardé les cochons ensemble » a -t-elle l’air de nous dire.
Ah mais c’est que notre Marie Françoise sait de quoi elle parle:

Gamine, elle menait les cochons manger des glands :
perol-dumont-promene-les-cochons

Maintenant elle mène des glands manger du cochon:
pere-noel-est-une-ordure-06-g

Cérémonie des Gérard

L’Apollon de saint Just, de son côté, nous en a sorti une bien bonne :
Il veut organiser un référendum sur la LGV. Eh bien, Chiche ! Et pour bien montrer qu’il est un homme d’idéal et de conviction, qu’il mette son «plaçou»* dans la balance.

Car on serait tenté d’être « pour » la LGV si on était certain qu’elle amène richesses et prospérité. Ce serait en effet le meilleur moyen de se débarrasser de ce ramassis d’incapables.

Allons, allons Vandenbroucke si la région était riche et dynamique, croyez-vous vraiment que vous en seriez un d’« élu » ?

* Le « plaçou » est un limousinisme qui définit un « emploi » bien payé et peu fatiguant, souvent obtenu par l’entrejambe … heu… l’entregent de quelqu’un