Les petites marionnettes

Cette semaine, en ouvrant un Populaire de Centre daté de la semaine dernière , j’ai appris que le journal l’Express mettait Limoges dans la deuxième ville de France où il fait bon mourir.
J’allais longuement débattre avec moi-même de ce point de vue , jusqu’à ce que mes yeux tombent sur une nouvelle ô combien passionnante : l’arrivée d’un nouveau recteur d’académie.
Sans trop vouloir m’immiscer dans les affaires du Star Rectum Acadomia qui, je l’avoue, m’échappe complétement, une lecture plus poussée de l’article en question m’apprenait que Monsieur le Président de la Région avait plus ou moins demandé la démission de l’ancien Recteur.
J’entends déjà de petites voix me dire ‘on s’en fout’. Certes! leur répondrais-je, mais honnêtement que dirons-nous le jour ou Jean Paul va pousser le bouchon jusqu’à choisir le programme scolaire; car si j’ai bien une certitude, c’est qu’en matière d’exemplarité, Limoges n’a pas de fine fleur qu’il fait bon de montrer aux enfants:

———————–
———————–

ASN: Autorité de surdité nucléaire.

Le 21 septembre 2012 l’ANS sortait un rapport sur l’état de la sureté nucléaire et de la radioprotection en limousin. Inutile de dire qu’en tant que patient, victime et témoin on reste sur notre faim. Le résumé en image:

 

ANCIENS ARTICLES

dexia emprunts toxiques
limoges: le Daisy Town du déchet nucléaire
region limousin et le gisement de vieux
Les âmes mortes du Gogol