Les ringards

On a changé de papy Mougeaud à la mairie de Limoges ! Craignant d’affronter le suffrage universel, Cruella, quant à elle, s’était réfugiée au Sénatorium et ils avaient casé la grande saucisse à Strasbourg.

Eh bien, avant de prendre une retraite dorée, durement gagnée à la sueur de notre front, ils ont réussi à nous remettre un petit coup de LGV.

hollande lombertie, perol dumont et denanot

Cruella avait réussi à émoustiller papy Mougeaud bis qui n’arrivait plus à rattraper les petites infirmières dans les couloirs. C’est ce qui nous a permis de voir ce trio d’élites sur les marches de l’Élysée. Nos trois pieds nickelés les ont redescendues ragaillardis par une promesse de Hollande. Ah une promesse de Hollande, c’est quand même pas rien, les anti LGV en avaient eu une les assurant du contraire.

Vous allez voir qu’avant de partir ils sont capables de nous mettre un peu plus dans la misère juste pour satisfaire leur ego et surtout les intérêts de leurs petits copains. Ils ne cachent même plus leur envie de s’offrir une dernière petite gâterie en nous laissant la note à payer. La rentabilité des projets qu’ils portent les indiffère, seuls leur jeu de chaises musicales et leur plan de carrière entre en ligne de compte.

L’autre jour sur France 3 Limousin papy Mougeaud bis nous a dit « 500 millions ! qu’est-ce que c’est pour l’état ! » Il faudrait peut-être lui glisser dans sa prothèse auditive qu’on ne parle plus en ancien franc. Cela dit, c’est ce genre de réflexion gâteuse qui nous explique pourquoi nos impôts sont si imposants.

Le rapport de la cour des comptes vient de confirmer ce qu’on se tue à dire depuis 5 ans.

——————

pub: découvrez ce livre à la FNAC . On remercie l’auteur d’avoir fait appel à nos talents d’illustrateurs.

Une pensée sur “Les ringards

Commentaires fermés.