Motus et mouche cousue en Limousin

porter le bon costume pour que DSK revienne

.
Que dire de l’actualité cette semaine? Si ça ne tenait qu’à nous on parlerait du e-G8 (G8 de l’internet), mais quel serait le rapport avec la région quand on sait que le NO-NET fait rage parmi les arguments électoraux de nos élus locaux.
C’est donc, non sans effort, qu’on a regardé les petits mimodrames de Jean Paul Denanot.
Depuis les régionales, la houppette refaite, l’œil vif et la joue pleine: c’est évident que nous ne sommes plus face au même homme. Depuis cette semaine, il a même pris son gros crayon pour écrire un mot à Christian Audouin qu’il a signé tout seul. Certes, le style manque encore de forme et le fond touche le fond; mais tout de même, il a écrit un mot. (disponible ici). Et puisque nous avons la réputation de traduire la verve politicienne en brève de comptoir, on résumera ses propos par : « La démocratie n’a aucun intérêt , prière de la boucler et m’obéir s’il vous plaît.»

Ce qui a permis à Christian Audouin de surfer brillamment sur ce remous local. Sa réponse à Denanot est donc ici.

———————————————-

———————————————-

SÈCHERESSE:

Chez les Indiens Hopis la danse de la pluie consiste à demander la pluie auprès des Dieux, en cas de grande sécheresse.
Dans notre pays dit « cartésien », pour lutter contre le manque d’eau, le Développement Durable va dépenser plein de sous pour développer la récupération de l’eau de pluie qui ne tombe pas.
Face à cette implacable logique, je pense que pour refroidir le circuit de la centrale nucléaire de Civaux, il vaudrait encore mieux faire appel aux indiens.

ref: -Sècheresse et Civaux – charentelibre
-récupération eau de pluie – enerzine.com
———————————————-

———————————————-

ANCIENS ARTICLES