poussières d’uranium: Limoges signe un bon de commande

poussiere d'uranium areva

« Vendredi 11 mai 2012, le tribunal des affaires de Sécurité sociale (TASS) de Melun a jugé qu’Areva avait commis « une faute inexcusable  » en tant que « co-employeur  » de Serge Venel, décédé à 59 ans d’un cancer du poumon en 2009. Cet homme avait travaillé de 1978 à 1985 pour une filiale d’Areva , la Cominak, société de droit nigérien qui exploite des mines d’uranium du groupe à Akokan (nord-ouest du Niger), inhalant chaque jour des poussières d’uranium. » cflibé

C’est amusant, lorsqu’on a débuté ce site en 2009, le terme de « poussières d’uranium » faisait rire les plus fervent défenseurs de la future ligne TGV. En Limousin, la présence naturelle d’uranium dans le sol fait de toute politique de grands travaux celle du culte de la mort et du cancer. Certes le cancer (et la mort) est passé maître dans l’art de créer des emplois et il serait aberrant pour la région de passer à côté d’une telle aubaine. Si, si j’entends depuis là une série d’arguments dont on nous martèle sans arrêt : « D’abord de l’emploi …pour les maladies et les risques on verra après »
C’est d’autant plus intéressant pour nos amis les rois, qu’un vrai tabou permet à certaines organisations officielles et très obéissantes de faire taire ou de faire croire n’importe quoi. Tout est très bien organisé et chaque porte qu’on ouvre dans l’univers de la communication sur le cancer nous laisse bouche bée tant tout est fait à la gloire des gens qui sont responsables de notre état de santé.

Au Niger, la situation est bien pire pour les habitants. Or, on a beau déculpabiliser en voyant des milliers de nigériens arriver chaque année dans notre région, on n’a pas la conscience tranquille. Finalement, ne recevrions-nous pas une petite poignée d’entre eux pour qu’en échange on ferme les yeux sur une situation qui profite à nos sociétés d’exploration (d’uranium) présentent là-bas ? De quel trafic innommable sommes-nous encore les complices?

————————-

————————-

ANCIENS ARTICLES

 

Une pensée sur “poussières d’uranium: Limoges signe un bon de commande

Commentaires fermés.