qui sème en août récolte un sénateur fou

Prends indésirables contre petit « plaçou »

« L’indésirable » des grandes villes serait une formidable monnaie d’échange pour nos princes régionaux. « Et je te prends-ci et en échange tu me donnes ça ». Aussi voyons-nous régulièrement des arrivages de pauvres gens que les grandes métropoles ne veulent plus. On les parque, on les contrôle et on surveille ce qu’ils consomment afin que les « family commerces » récupèrent l’argent qu’on leur donne. A portée de leurs mains on fait bien attention qu’aucune issue soit possible : Ils sont une monnaie d’échange, de la chair à négociations politiques. Les femmes et les enfants feraient l’objet des trafics les plus sordides que nous n’en saurions rien.

———————————-

———————————-

Droite qui pleure contre droite qui rit.

Nous pouvons lire aujourd’hui dans un communiqué de l’UMP du 87, à propos de la visite de Mme Pécresse :
« … des agités veulent s’emparer prématurément de place qu’il n’y a pas à prendre. »
C’est vrai qu’il n’y a pas de place à prendre, il suffit de regarder le graphique ci-dessous pour comprendre à quel point les « agités » ont du pain sur la planche:

———————————-

———————————-

Et sinon le chômage:

Très intéressant travail journalistique sur les derniers chiffres du chômage en Limousin. D’après France 3 Limousin ils sont en hausse, d’après le Popu ils  sont en « légère baisse ».  Ce qui nous laisse assez perplexe sur les infos qu’on nous donne.

———————————-

Ajout 4 aout. Remarque de Gib « La gestion de « l’indésirable » des grandes villes est aussi « un magnifique exemple » de partenariat Privé Public. Ce PPP est le plus vieux métier du monde »

———————————-

ANCIENS ARTICLES:

 

3 pensées sur “qui sème en août récolte un sénateur fou

Commentaires fermés.